Session 1 : Introduction à la consommation durable

Âge

a) -29
23.66%
b) 30-39
17.23%
c) 40-49
17.62%
d) 50-59
18.5%
e) 60-69
16.55%
f) 70-
6.43%

Sexe:

a) Féminin
55.06%
b) Masculin
44.94%

Question 1.1

Quelles sont, selon vous, les tâches les plus importantes pour l’avenir ?

Quelles sont, selon vous, les tâches les plus importantes pour l’avenir ?

a) Sécuriser les ressources naturelles.
55.37%
b) Assurer la croissance économique.
14.06%
c) Créer des emplois.
23.05%
d) Protéger l’environnement.
59.18%
e) Assurer une bonne gouvernance.
25.78%
f) Gérer les migrations.
7.52%
g) Développer de nouvelles technologies.
21%
h) Améliorer la santé publique.
23.14%
i) Accroître la sécurité et la sûreté.
7.91%
j) Améliorer la justice sociale.
31.93%

Ou (une option)

k) Rien de ce qui précède.
0.39%
l) Je préfère ne pas répondre.
1.56%

Question 1.2

Dans quelle mesure vous sentez-vous concerné(e) par la consommation durable ?

(Choisissez une option)

a) Très concerné(e).
46.43%
b) Moyennement concerné(e).
45.74%
c) Pas très concerné(e).
6.17%
d) Pas du tout concerné(e).
0.88%
e) Je préfère ne pas répondre.
0.78%

Question 1.3

Lorsque je parcours des distances de moins de 10 km,

(Choisissez une option)

a) Je préfère utiliser les transports publics.
29.65%
b) Je préfère utiliser ma propre voiture.
36.99%
c) Je préfère utiliser le vélo.
19.37%
d) Je me déplace à pied chaque fois que c’est possible.
13.41%
e) Je préfère ne pas répondre.
0.59%

Question 1.4

Quels sont vos principaux critères lorsque vous choisissez un produit alimentaire ?

(Choisissez un maximum de deux options)

a) Je m’efforce d’éviter les déchets d’emballage et de nourriture.
34.12%
b) Je préfère les aliments qui se préparent facilement et rapidement.
15.34%
c) Je préfère les aliments sains.
62.93%
d) Je préfère des produits respectant des normes de durabilité élevées (p. ex. respect de l’environnement et des droits de l’homme).
26.84%
e) Je choisis principalement les produits en fonction de leur prix.
38.45%
f) Je préfère ne pas répondre.
0.79%

Question 1.5

Selon vous, qui devrait avoir la responsabilité principale des actions à entreprendre pour atteindre une consommation plus durable ?

(Choisissez un maximum de deux options)

a) Le citoyen à titre individuel.
66.47%
b) Les organisations non gouvernementales (ONG).
3.55%
c) Les entreprises et industries.
23.37%
d) Les pouvoirs publics locaux et/ou régionaux.
14.69%
e) Les politiques et gouvernements nationaux.
40.34%
f) L’Union européenne et ses institutions.
24.85%
g) L'Organisation des Nations Unies (ONU) et d’autres organisations internationales.
12.03%

Ou (une option)

h) Je préfère ne pas répondre.
0.99%

Question 1.6

Selon vous, que devraient faire les pouvoirs publics pour encourager la consommation durable ?

(Choisissez un maximum de deux options)

a) Définir et appliquer des normes pour une production et une utilisation de biens et de services durables.
31.92%
b) Mener des campagnes d’information qui encouragent les citoyens à changer leur mode de consommation et à apprendre comment utiliser et se débarrasser de produits de manière durable.
51.72%
c) Labéliser les produits pour permettre aux citoyens d’identifier facilement les produits fabriqués dans le respect de normes de durabilité.
25.12%
d) Rendre la consommation durable meilleur marché et augmenter le prix des produits et des services ayant des effets négatifs en termes de durabilité par le biais de subventions et/ou de taxes.
51.72%
e) Interdire la production ou l’importation de produits et de services ayant des effets négatifs en termes de durabilité.
25.02%

Ou (une option)

f) Rien de ce qui précède
0.79%
g) Je préfère ne pas répondre.
0.89%

Session 2 : Évolution vers une consommation plus durable

Question 2.1

Selon vous, quel devrait être le rôle des citoyens dans l’évolution vers une consommation durable ?

(Choisissez une option)

a) Un rôle de consommateur – en essayant d’acheter des produits et d’utiliser des services qui tendent vers une consommation plus durable.
37.88%
b) Un rôle politique – voter pour des politiques qui promeuvent la durabilité, signer des pétitions, etc.
9.91%
c) Un rôle d’action collective – participer à des activités communautaires en faveur de la durabilité (p. ex. organiser des paniers de produits locaux, faire du bénévolat dans des « repair cafés », s’engager dans des coopératives d’énergies renouvelables, faire du covoiturage).
30.32%
d) Un rôle de promotion – motiver la famille, les amis et les réseaux sociaux à consommer de façon durable.
18.55%
e) Cela ne devrait pas être le rôle du citoyen.
2.45%
f) Je préfère ne pas répondre.
0.88%

Question 2.2

Parmi les mesures économiques visant à rendre le transport individuel quotidien plus durable, lesquelles trouvez-vous les plus acceptables ?

(Choisissez un maximum de deux options)

a) Des taxes plus élevées sur les combustibles fossiles.
5.26%
b) Des taxes plus élevées sur les véhicules polluants par rapport à ceux qui le sont moins.
23.39%
c) Des péages et des restrictions d’accès des voitures aux centres-villes et aux autoroutes.
12.28%
d) Des prêts avantageux pour acheter des voitures respectueuses de l’environnement.
27.78%
e) Plutôt que d’investir dans des infrastructures pour l’automobile individuelle, consacrer ces moyens au développement d’une offre de transports publics de meilleure qualité (p. ex. voies réservées, trains plus rapides, changements en matière d’aménagement du territoire).
53.51%
f) Des incitants fiscaux pour des alternatives au transport en voiture particulière (p. ex. pour le covoiturage, les transports publics, l’usage du vélo, le télétravail).
50.1%

(Ou une option)

g) Aucune mesure économique.
1.56%
h) Je préfère ne pas répondre.
1.46%

Question 2.3

Comment les pouvoirs publics devraient-ils, selon vous, mieux informer les consommateurs en matière de durabilité des produits ? Ils devraient se centrer sur :

(Choisissez une option)

a) La simplicité : simplifier et standardiser les labels de durabilité existants.
34.74%
b) L’information complète : fournir davantage d’informations sur un plus grand nombre de produits.
11.25%
c) Le contrôle : contrôler strictement les informations et les affirmations figurant sur les produits.
24.07%
d) L’éducation : éduquer les consommateurs afin qu’ils puissent mieux comprendre les informations sur les produits et les annonces publicitaires.
28.18%
f) Rien de ce qui précède
0.88%
f) Je préfère ne pas répondre.
0.88%

Question 2.4

Selon vous, que devraient faire les décideurs politiques de l’Union européenne pour améliorer l’efficacité énergétique, augmenter la part d’énergies renouvelables et réduire les émissions de gaz à effet de serre ?

(Choisissez une option)

a) Définir des objectifs pour les États membres de l’Union Européenne et spécifier comment atteindre ces objectifs.
21.83%
b) Définir des objectifs pour les États membres de l’Union Européenne, mais s’en remettre à eux quant à la manière d’atteindre ces objectifs.
32.85%
c) Encourager le passage vers d’autres technologies pour répondre à ces objectifs.
36.06%
d) S’en remettre aux États membres.
5.95%
e) Je préfère ne pas répondre.
3.31%

Question 2.5

Comment les décideurs politiques devraient-ils réagir aux initiatives citoyennes de durabilité et aux processus de consommation collaborative (comme les paniers de produits locaux, les jardins communautaires et la cuisine collective, les coopératives d’énergies renouvelables, le partage d’outils, etc.) ?

(Choisissez une option)

a) Fournir une aide financière (p. ex. subventions, incitants fiscaux, partenariats, financement de projets, récompenses).
52.39%
b) Fournir des conseils et un soutien administratif.
17.6%
c) Témoigner d'un soutien politique et d'une reconnaissance.
14.27%
d) Laisser les initiatives citoyennes s’organiser elles-mêmes ou grâce au marché.
13.1%
e) Je préfère ne pas répondre.
2.64%

Session 3 : Réduction de la consommation

Question 3.1

Seriez-vous disposé(e) à réduire volontairement votre consommation personnelle ?

(Choisissez une option)

a) Oui
89.79%
b) Non
7.56%
c) Je préfère ne pas répondre.
2.65%

Si oui, dans quel domaine seriez-vous le plus disposé à le faire ?

(Choisissez une option)

a) Dans le domaine des produits, par exemple en n’achetant pas des articles qui se démodent rapidement, en n’achetant pas fréquemment les derniers modèles de téléphones portables ou autres appareils électroniques, en partageant ou en louant au lieu d’acheter, en choisissant d’acheter en seconde main.
37.6%
b) Dans le domaine des transport, par exemple en utilisant moins votre voiture, en réduisant vos voyages en avion.
4.92%
c) Dans le domaine de la consommation alimentaire, par exemple en mangeant moins de viande, en n’achetant que ce que vous utiliserez réellement, en n’achetant pas des produits ayant des effets négatifs en termes de durabilité comme des fruits et légumes hors saison.
31.91%
d) Dans le domaine de la consommation d’eau et d’énergie du ménage, par exemple en abaissant le chauffage de 1 °C, en prenant des douches plutôt que des bains, en éteignant les lumières, en lavant moins souvent votre voiture.
23.72%
e) Je préfère ne pas répondre.
1.86%

Question 3.2

Si vous jugez cela pertinent, que devrait faire l’Union européenne pour s’assurer que les produits soient plus durables ?

(Choisissez un maximum de deux options)

a) De meilleurs produits : allonger les garanties obligatoires et appliquer des normes de fabrication plus élevées afin que les produits deviennent plus durables.
71.57%
b) Labélisation : labéliser les produits pour signaler leur durabilité afin que les citoyens puissent choisir des produits qui durent plus longtemps.
27.45%
c) Des produits réparables : augmenter la disponibilité des pièces de rechange et rendre plus faciles et meilleur marché les réparations.
62.25%
d) L’Union européenne ne devrait pas élaborer des politiques qui augmentent la durabilité des produits.
3.92%
e) Je préfère ne pas répondre.
1.08%

Question 3.3

Pour réduire la consommation, pensez-vous que les pouvoirs publics devraient réguler les campagnes de marketing ?

(Choisissez une option)

a) Oui
80.37%
b) Non
16.39%
c) Je préfère ne pas répondre.
3.24%

Si oui, les pouvoirs publics devraient :

(Choisissez une option)

a) Veiller à ce que la publicité n’« écoblanchisse » pas les produits, c.-à-d. ne commercialise pas un produit en prétendant qu’il est respectueux de l’environnement alors que ce n’est pas le cas.
41.51%
b) Interdire les campagnes qui encouragent la surconsommation ou les déchets comme « achetez 3 pour le prix de 1 ».
21.25%
c) Veiller à ce que chaque annonce publicitaire mentionne l’impact du produit en termes de durabilité.
19.05%
d) Soutenir des campagnes de marketing pour des produits ayant un faible impact en termes de durabilité.
17.34%
e) Je préfère ne pas répondre.
0.85%

Question 3.4

La Commission européenne recommande aux États membres de passer d’une taxation des revenus à une taxation sur l’usage des matières pour créer une société plus durable. Faut-il passer d’une taxation des revenus à une taxation sur la consommation et l’utilisation des ressources ?

(Choisissez une option)

a) Oui
59.82%
b) Non
24.56%
c) Je préfère ne pas répondre.
15.62%

Session 4 : Vers une économie à zéro déchet ?

Question 4.1

La Commission européenne a formulé l’objectif d’atteindre d’ici à 2050 une économie sans gaspillages au sein de laquelle, par exemple, les matières seraient réutilisées le plus possible. Derrière cet objectif, on retrouve une série de priorités en matière de déchets pour tendre vers une économie dite « circulaire »: d’abord réduire, réutiliser, ensuite recycler et composter, incinérer pour créer de l’énergie et, enfin, mettre en décharge. Selon vous, quelles ambitions devrait-on poursuivre ?

(Choisissez une option)

a) Nous devrions réduire la quantité de déchets que nous produisons, mais ce n’est pas le défi le plus urgent pour l’avenir.
16.67%
b) Nous devrions tendre vers une économie qui ne produit pas de déchets, mais nous devrions être moins ambitieux concernant le calendrier.
38.33%
c) En 2050, nous devrions avoir une économie zéro déchet quoi qu’il en coûte (y compris, p. ex. des réglementations plus strictes pour les citoyens et les entreprises).
40%
d) Il faut laisser le marché décider si cet objectif sera atteint ou pas.
2.35%
e) Je préfère ne pas répondre.
2.65%

Question 4.2

Quels sont, selon vous, les meilleurs moyens pour réduire la quantité totale de nourriture gaspillée ?

(Choisissez un maximum de trois options)

a) Sensibiliser les gens quant à la manière d’éviter le gaspillage alimentaire (p. ex. en expliquant la différence entre « à consommer de préférence avant le » et « à consommer jusqu’au», ou encore comment organiser ses courses, cuisiner des restes, conserver des aliments, etc.).
66.57%
b) Promouvoir des emballages innovants et intelligents qui peuvent être à nouveau scellés et qui contrôlent la fraîcheur.
33.73%
c) Favoriser la production « juste-à-temps » (ne produire que ce qui est demandé, dans la bonne quantité, au bon endroit et au bon moment).
43.26%
d) Proposer des portions adéquates générant un minimum de déchets.
39.33%
e) Séparer la collecte des déchets alimentaires et des déchets ménagers en proposant des systèmes de compostage pratiques et économiquement attractifs.
32.35%
f) Séparer le système de collecte des aliments toujours comestibles qui autrement seraient jetés à la poubelle.
37.17%
g) Je préfère ne pas répondre.
0.29%

Question 4.3

Supposez que l’Union européenne fixe un objectif à long terme qui soit que 80 % des anciens téléphones portables soient réutilisés et recyclés. Que devrait-elle faire, selon vous, pour atteindre cet objectif ?

(Choisissez un maximum de deux options)

a) Donner un incitant aux consommateurs pour qu’ils restituent leur ancien téléphone lorsqu’ils en achètent un nouveau (p. ex. en leur octroyant une remise sur le nouveau téléphone).
65.78%
b) Rendre la restitution de l’ancien téléphone portable obligatoire lorsqu’on en achète un nouveau.
15.93%
c) Promouvoir des dispositifs de location/leasing de téléphones portables au lieu de les acheter.
6.19%
d) Donner des incitants aux fabricants pour qu’ils rendent leurs anciens téléphones portables transformables et réparables.
33.63%
e) Obliger les fabricants à assembler les téléphones de façon à ce qu’ils puissent facilement être récupérés et recyclés.
59%
f) Les objectifs actuels de récupération, de réutilisation et de recyclage sont suffisamment ambitieux.
1.18%
g) Je préfère ne pas répondre.
0.49%

Question 4.4

Que devrait faire l’Union Européenne pour contrecarrer le commerce des minéraux dits « de conflit », telles que les matières qui sont extraites dans des zones de conflits armés et qui bénéficient aux parties belligérantes ?

(Choisissez une option)

a) Mettre en œuvre un système de certification volontaire pour les entreprises qui mettent des matières premières sur le marché pour indiquer qu’elles ne contiennent pas de minéraux de conflit.
17.84%
b) Élaborer une législation contraignante à propos des minéraux de conflit qui couvre l’ensemble de la chaîne de production, depuis la mine jusqu'à l’utilisateur final (entreprises, consommateurs).
42.75%
c) Donner la priorité au développement de moyens qui permettent de rendre le recyclage des produits contenant des matériaux de conflit économiquement viable.
31.37%
d) Elle ne devrait pas agir en la matière, mais laisser faire le marché.
2.45%
e) Je préfère ne pas répondre.
5.59%

Question 4.5

Dans une économie zéro déchet, quel devrait être, selon vous, la meilleure manière pour l’Union Européenne d’agir concernant l’importation de matières premières et l’exportation de déchets?

(Choisissez un maximum de deux options)

a) L’Union européenne devrait garder les produits contenant des matériaux rares et d’éventuels minéraux de conflit au sein de l’Union européenne en vue de les réutiliser et de les recycler.
44.22%
b) L’Union européenne pourrait importer des déchets contenant des matériaux rares et d’éventuels minéraux de conflit provenant de l’extérieur de l’Union européenne, mais uniquement s’ils peuvent être traités de façon plus durable qu’ailleurs.
18.24%
c) L’Union européenne devrait instaurer des interdictions progressives pour les pièces dangereuses/toxiques dans les produits (p. ex. dans les appareils électroniques).
47.45%
d) L’Union européenne devrait contrer l’envoi illégal de déchets dangereux vers des régions plus pauvres.
45.59%
e) Les déchets dangereux pourraient être exportés vers des pays tiers, mais uniquement si les conditions de travail locales sont équitables et que des normes de traitement adéquates en matière de sécurité et d’environnement sont garanties.
15%
f) Je préfère ne pas répondre.
3.24%

Questions d'évaluation

1) Votre participation à cette consultation citoyenne a-t-elle changé votre point de vue sur la consommation durable ?

a) Oui, il est dorénavant plus positif
62.83%
b) Oui, il est dorénavant plus négatif
1.1%
c) Non, il est le même qu’avant l’évènement
33.97%
d) Je ne sais pas
2.1%

2) Participeriez-vous à une autre consultation si vous en aviez à nouveau l’occasion ?

a) Oui
88.56%
b) Non
0.9%
c) Peut-être
9.75%
d) Je ne sais pas
0.8%
Veuillez s’il vous plaît indiquer le degré d’accord ou de désaccord avec les affirmations suivantes :

3) « J’ai trouvé la brochure d’information équilibrée et informative ».

a) Je suis tout à fait d’accord
41.05%
b) Je suis d’accord
50.8%
c) Je ne suis ni d’accord ni en désaccord
6.66%
d) Je suis en désaccord
1.19%
e) Je suis tout à fait en désaccord
0.3%

4) « Une diversité de points de vues et de perspectives ont été avancés et discutés par les participants autour de ma table ».

a) Je suis tout à fait d’accord
49.9%
b) Je suis d’accord
42.43%
c) Je ne suis ni d’accord ni en désaccord
4.98%
d) Je suis en désaccord
2.39%
e) Je suis tout à fait en désaccord
0.3%

5) « Il devrait y avoir plus de processus européens de dialogue comme celui-ci dans le futur ».

a) Je suis tout à fait d’accord
69.28%
b) Je suis d’accord
27.61%
c) Je ne suis ni d’accord ni en désaccord
3.01%
d) Je suis en désaccord
0.1%
e) Je suis tout à fait en désaccord
0%

6) « Je crois que la consultation citoyenne a généré des connaissances précieuses pour les femmes et les hommes politiques ».

a) Je suis tout à fait d’accord
33.03%
b) Je suis d’accord
44.81%
c) Je ne suis ni d’accord ni en désaccord
17.62%
d) Je suis en désaccord
3.83%
e) Je suis tout à fait en désaccord
0.7%

7) « De manière générale je suis satisfait(e) de l’organisation de la consultation citoyenne en Wallonie ».

a) Je suis tout à fait d’accord
57.59%
b) Je suis d’accord
35.48%
c) Je ne suis ni d’accord ni en désaccord
4.82%
d) Je suis en désaccord
1.91%
e) Je suis tout à fait en désaccord
0.2%